Comment planter un pied de vigne dans son jardin ?

  • Monday, Oct 4, 2021

La vigne est une plante pérenne qui a la capacité de vivre très longtemps. Cette dernière apporte une touche de beauté à votre jardin. Cependant, pour jouir de ses bienfaits, il est nécessaire de bien la semer. Du choix de l’emplacement à la préparation du sol, tout doit être fait avec grand soin. Voici quelques astuces pour bien planter un pied de vigne dans votre jardin.

Commencez par choisir le type de vigne à planter

Comme toutes les plantes, les vignes existent dans une grande variété. Celles-ci s’adaptent à toutes les régions, à tous les climats et à toutes les terres. Vous avez le choix entre :

  • les vignes précoces ;
  • les vignes de saison et
  • les vignes tardives.

Pour chacune de ces variétés, il existe des espèces à choisir en fonction de leur saveur, leur texture, leur couleur et leur taille. Pour faire votre choix, rendez-vous dans une pépinière et trouvez celle qui correspond à vos besoins. Misez sur des plants forts qui ont l’air sains. Assurez-vous qu’elles sont certifiées et exemptes de virus. Privilégiez également des cépages qui ont des racines et cannes symétriques.

Choisissez l’endroit idéal pour planter les vignes

Une fois votre vigne choisie, vous devez maintenant trouver un coin pour la planter dans votre jardin. Comme vous le savez, la vigne, quelle que soit sa variété est une plante qui peut survivre entre 50 et 100 ans. Alors, assurez-vous de trouver un lieu permanent qui pourra offrir beaucoup de place à votre plante.

Vous pouvez installer votre vigne dans des endroits en pentes, éclairés, vallonnés et surtout bien drainés. Si vous en avez la possibilité, réservez un emplacement situé sur la pente d’une butte et orienté vers le sud. Veillez à ce qu'il n'y ait aucun autre arbre ni grosse plante à proximité. Dans les régions froides, privilégiez les zones ensoleillées et orientées vers le sud afin d’éviter le gel des vignes.

Préparez le sol

Les vignes sont des plantes difficiles en ce qui concerne le sol. Optez pour une terre rocailleuse ou sablonneuse avec un pH légèrement supérieur à 7. Si nécessaire, modifiez le sol afin de favoriser un drainage. En effet, les racines emplies d’eau n’aident pas à obtenir des vignes en bonne santé. De plus, les sols trop riches en nutriments ne sont pas propices au bon développement des vignes. Par conséquent, limitez le plus possible la fertilisation des sols et faites appel à votre pépinière pour demander des conseils.

Mettez en place un treillis pour votre vigne

Les vignes sont connues comme étant des plantes grimpantes. Elles poussent donc en hauteur, le long d’un support. Si l’emplacement de votre vigne n’est pas situé à proximité d’un mur ou d’une clôture, pensez à mettre en place un treillis. Votre vigne pourra croître sainement en le prenant pour soutien.

Pour le faire, il faut généralement se servir d’un support confectionné à l’aide de plusieurs planches en bois entrecroisées. Ces dernières peuvent aussi être attachées à une cloison avec du fil de fer pour fabriquer un treillis. Cependant, veillez à ne pas utiliser de tuteur car il ne fera pas un bon pilier pour votre vigne quand elle commencera à réellement se développer.

Attendez le bon moment

Pour favoriser la croissance de votre vigne, vous devez attendre le bon moment pour la planter. Vous pourrez le faire un jour sans gel à la fin de l’hiver ou juste au début du printemps. Il est également possible de le semer en automne. Dans ce cas, pensez à protéger la plante en le butant (remonté de la terre légère jusqu’au-dessus du point de greffe). Vous pouvez d’ailleurs contacter la chambre d’agriculture locale de votre région pour connaître les dates exactes de plantation.

Mettez vos plantes en terre

Pour mettre vos vignes en terre, commencez par creuser des trous de 50 à 60 cm de profondeur. Retirez les cailloux et les mauvaises herbes du sol afin de l’ameublir en profondeur. Ensuite, ajoutez dans les trous un mélange de 80 g de corne torréfiée et de terre. Rebouchez la moitié du trou avec du terreau de plantation et du fumier composté.

Par la suite, faites tremper la plante ainsi que son pot dans un seau d’eau pour réhydrater la motte. Installez après la vigne au-dessus du niveau du sol. Comblez enfin le trou avec de la terre extraite et amendée de terreau de plantation. Toutefois, assurez-vous de ne pas enterrer la canne plus haut que le premier bourgeon de la plante. Laissez plutôt recouvrir entièrement les racines de la vigne. Enfin, pour garantir une bonne cohésion entre ces dernières et la terre, pensez à arroser abondamment après avoir tassé le pied de l’arbuste.